l’année 2014 - Sportif de l’année Kennedy St-Pierre: La constance retrouvée

Publié le par Benoît Sainte Marie

l’année 2014 - Sportif de l’année Kennedy St-Pierre: La constance retrouvée

Avec une percée inattendue dans la compétition professionnelle, l’AIBA Pro Boxing (APB), Kennedy St-Pierre conclut, en toute beauté, une année 2014 bien négociée. Sa médaille d’argent décrochée aux Jeux du Commonwealth du 23 juillet au 3 août reste le point d’orgue d’une saison régulière.

«Le Mauler», c’est le surnom que les commentateurs de l’AIBA Pro Boxing ont donné à Kennedy St-Pierre à l’issue de son dernier combat. Ces derniers se réfèrent à sa puissance de frappe. Le 12 décembre dernier au gymnase universitaire de Sofia, c’est avec un uppercut bien cinglant qu’il a infligé un K.-O technique (TKO) au favori, Nikita Ivanov.

Subjugués, les chroniqueurs de l’APB rapportaient sur leur site web «Le Mauler de Maurice St-Pierre a battu le solide russe, Nikita Ivanov, par T K.-O dans le cinquième round d’un combat exténuant.» Lors de ce même combat contre un concurrent jusque-là invaincu, le Mauricien de 22 ans a laissé détonner son instinct de tueur.

Convoqué par surprise par l’APB en octobre dernier, Kennedy St-Pierre se retrouve, donc, en finale du premier cycle. Le 30 janvier prochain, il montera sur le ring pour acquérir le titre de la catégorie face à l’Iranien, Ehsan Rouzbahani.

Habituellement avare en compliments, l’entraîneur national, Judex Bazile est contraint de faire état de l’exploit de Kennedy St-Pierre. «C’est une performance énorme qu’il a réalisé le 12 décembre dernier», concède Judex Bazile.

«Cette victoire chez les pros et cette qualification pour la finale est une excellente manière de terminer l’année. C’est une satisfaction mais aussi une source de motivation pour progresser», commente Kennedy St-Pierre.

Judex Bazile explique que le pugiliste de Tranquebar détient les bonnes cartes pour remporter le titre pour ce premier cycle de la ligue APB. «S’il fait les sacrifices nécessaires, il peut battre l’Iranien. Mais ce ne sera pas un défi facile», annonce-t-il. Il estime que plusieurs conditions seront nécessaires pour maintenir sa croissance. «En terme de performances, je lui concède un sept (7) et un cinq (5) au niveau de la discipline», dit Judex Bazile. La transcription des notes est sans appel : avec son potentiel, Kennedy St-Pierre peut mieux faire.

Le boxeur semble avoir retrouvé la motivation nécessaire pour optimiser ses compétences. «J’ai encore beaucoup à prouver à ce niveau. J’espère faire la différence avec beaucoup de travail», dit-il.

Lors de l’année écoulée, il a, d’ailleurs, savouré les fruits d’un programme qu’il avait débuté vers mi 2013 suite à coupure en 2012. Vainqueur des championnats d’Afrique de la zone 4 en avril dernier, Kennedy St-Pierre fait la Une des médias grâce à sa médaille d’argent aux Jeux du Commonwealth en août dernier.

«C’est une revanche que j’ai prise sur le sort. Lors de l’édition 2010, j’évoluais chez les 69 kg et j’aurai déjà pu être sur le podium», dit-il. Pour Judex Bazile, sa qualification pour la finale n’était pas étonnante. «Lui comme Richarno Colin étaient d’emblée des boxeurs médaillables», confirme-t-il.

À l’heure des festivités, Kennedy St-Pierre devra rester concentré. «C’est le prix à payer pour atteindre l’excellence», concède le boxeur. Les réjouissances attendront.

SOURCE: http://www.lexpress.mu