Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

31 Jul

Eleider Alvarez ne veut pas s'éterniser dans l'arène

Publié par Benoît Sainte Marie

Eleider Alvarez ne veut pas s'éterniser dans l'arène

MONTRÉAL - Le boxeur mi-lourd du Groupe Yvon Michel (GYM) Eleider Alvarez entend poursuivre sur sa lancée amorcée il y a plusieurs semaines et c'est Isidro Ranoni Prieto qui pourrait payer la note lors du gala prévu le 15 août au Centre Bell.


Ayant liquidé Edson Roberto Dos Santos Borges en moins de deux petits rounds à l'occasion de sa dernière sortie, le 12 juin à Chicago, «Storm» souhaite souffler son prochain rival bien avant la cloche annonçant la fin du 12e assaut, et ce, même si Prieto (24-0-3, 20 K.-O.) est invaincu chez les professionnels. Pour cause, l'athlète de 31 ans se dit complètement remis d'une intervention chirurgicale visant à retirer des fragments d'os à un coude.


«Ce sera le combat le plus difficile de ma carrière, mais je suis très confiant. Je suis content de l'évolution de l'état de mon coude depuis mon opération, je ne ressens plus de douleurs et l'infection a disparu. Ça va m'aider à frapper avec plus de force, a commenté Alvarez durant une entrevue téléphonique, jeudi. Mon entraînement se passe très bien et toute mon équipe est heureuse de ma progression.»


Cet élan d'optimisme n'empêche pas le Colombien de vouer un certain respect à son adversaire natif du Paraguay et habitant l'Argentine.


«J'ai regardé 4-5 vidéos de ses combats et c'est un gars dangereux qui lance beaucoup de coups et qui va essayer d'appliquer de la pression sur moi, a-t-il ajouté. Je devrai bien boxer à distance, mais je pense le battre. (...) Je vais même gagner par K.-O.


«Je travaille toujours très fort pour finir avant la limite, même si je me prépare pour faire 12 rounds.»


En revanche, Alvarez pense malmener son opposant pendant le principal affrontement de soutien de l'événement mettant en vedette Lucian Bute et l'Italien Andrea Di Luisa.


«Sur papier, il est bon et ses 24 victoires le prouvent, mais il n'a pas vu des gars de qualité, contrairement à moi, a expliqué le Sud-Américain. Je suis plus rapide que lui, il ne pourra égaler ma vitesse. Et ma puissance est supérieure. Je pourrai en profiter en contre-attaque quand j'aurai évité ses coups.»


PLUS PRÈS DU SOMMET


Classé troisième aspirant à la couronne du World Boxing Council détenue par le Québécois Adonis Stevenson, Alvarez (17-0-0, 10 K.-O.) estime posséder tous les atouts pour s'approcher davantage d'un duel pour un titre mondial.


«La ceinture demeure le plan et je veux livrer un combat de championnat en 2016. Mais je reste concentré sur ce que je dois faire d'ici le 15 août», a-t-il spécifié.


Enfin, le pugiliste a l'intention de freiner sa séquence de trois rendez-vous sans K.-O. à Montréal. Il a triomphé par décision unanime à chacun de ses trois plus récents chocs dans la métropole québécoise.


«J'aime me battre ici, mais mes meilleures performances sont survenues à l'extérieur. Je suis donc dû pour offrir un grand spectacle au Centre Bell», a-t-il admis.

SOURCE: http://fr.canoe.ca/

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .