Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

30 Apr

Gala du Ring Ajaccien ce soir à la salle du gymnase Rossini : Le blé qui lève

Publié par Benoît Sainte Marie

Gala du Ring Ajaccien ce soir à la salle du gymnase Rossini : Le blé qui lève

Avec le Ring bastiais, ce sont les deux clubs les plus anciens de l’île. Ils ont connu le haut de l’affiche et des combats professionnels que les amateurs conservent bien rangés dans leur mémoire. Les grandes heures du Ring Ajaccien ont été ponctuées en 1988 avec le combat du siècle entre Coggi et Ramirez, sorte d’hommage au grand Antoine Filippi qui a mené le club au firmament de la boxe internationale avec des « produits du terroir » qui ont brillé sur tous les rings du monde. Le Ring a eu la bonne idée de poursuivre ses activités avec les anciens et aujourd’hui, le revoilà plus que jamais dans la course

Bien sûr, nous pensons aux frères Vannucci, aux frères Chiocca, Nega, Battistini, Paoli, Tolla, Pantalacci, Antona et autres Biggi pour ne citer que les plus valeureux, sans oublier la présence régulière de Gracieux Lamperti qui venait régulièrement enfiler les gants. Mais cela est du passé. Glorieux certes, mais aujourd’hui, si le Ring Ajaccio demeure l’un des fleurons de la Boxe ajaccienne avec bien entendu l’autre école le Boxing Club Ajaccien de Pierre Paoli, c’est pour poursuivre l’œuvre entamée durant les années après la Seconde Guerre Mondiale et la venue à Ajaccio en 1948, de Marcel Cerdan, qui a véritablement donné le coup d’envoi du 7e art dans notre île.

Les jeunes, une priorité

Aujourd’hui, Thomas Brunelli a repris les rennes du club avec quelques anciens et une nouvelle vague de boxeurs. Les jeunes occupent la totalité du club. Il demeure quelques anciens, mais leur action se situe sur le ring, pour inculquer les rudiments du 7e art aux têtes blondes qui progressent au fil des semaines et des mois. Président depuis deux ans, notre confrère Thomas Brunelli se fait un plaisir de poursuivre à la tête du club le travail de ses prédécesseurs, Jean Colonna et son neveu, Charles qui a passé le flambeau : « Le ring Ajaccien a toujours bien fonctionné. Il a fabriqué des champions au cours des dernières décennies et nous avons pris le relais pour en faire autant. Nous les prenons à la base, dans notre école qui tourne véritablement très bien. Les progrès sont importants en deux ou trois ans et ce soir nous allons leur laisser libre cours pour nous montrer ce qu’ils ont appris. »
Les moins jeunes ont fait honneur au club lors des championnats régionaux, de Provence et de France. Les gamins eux, continuent d’apprendre et de bien apprendre. L’encadrement, pas de problème, c’est du solide, avec les Jean François Maroselli, Roland Battistini, Pierre-Dominique Ramaciotti etc…
Le Ring Ajaccien s’est fixé un but, la formation et le perfectionnement des jeunes avec des éducateurs au top niveau. Il faut aller de l’avant et poursuivre cette voie tracée par les anciens au fil des décennies. C’est d’ailleurs ce que nous proposent les gens du Ring Ajaccien cet après midi à l’intérieur même du gymnase, dans leur salle fétiche. Il faut impérativement y aller et suivre de près ces jeunes gens dont certains devraient vite grimper sur la pyramide des valeurs.
J.-F. V.

AUTEUR: Rédigé par Jean-François Vinciguerra

SOURCE: http://www.corsenetinfos.corsica/

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .