Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

15 Jun

Cameroun JO « Rio 2016» : Faute d'argent, des athlètes camerounais disqualifiés

Publié par Benoît Sainte Marie

La boxe et le judo en ont pâti.

La boxe et le judo en ont pâti.

La boxe camerounaise sera représentée à Rio à l’occasion des Jeux olympiques par : Wilfried Seyi, Smaïla Mahaman et Simplice Fotsala. Les trois boxeurs se sont qualifiés lors du tournoi préolympique de mars dernier à Yaoundé. Et le Cameroun aurait dû qualifier plus d’ambassadeurs que ces trois. D’autant plus que Yannicke Azangue (-75kg) et Christelle Ndiang (-60kg) devaient prendre part aux championnats du monde de boxe amateur du 13 au 27 mai derniers à Astana au Kazakhstan. Mais les deux athlètes n’ont pas pu saisir cette dernière chance. «A la veille de la compétition, le président de la Fédération a fait savoir aux filles que la procédure d’obtention des visas d’entrée au Kazakhstan n’avait pas marché. En effet, le Cameroun à travers le ministère des Relations extérieures devait saisir les autorités kazakhes deux semaines avant la compétition pour un accord d’autorisation de délivrance des visas à l’aéroport. On a trainé et les deux filles qui étaient encore susceptibles de se qualifier ont vu voler leurs rêves de se qualifier pour les J.O», a regretté une source à la Fédération camerounaise de boxe (Fécaboxe), à La Nouvelle Expression. Dans les coulisses, on apprend que l’on n’a pas pu débloquer l’argent nécessaire à temps. Yannicke Azangue avait réussi l’exploit de détrôner la championne d’Afrique, la Nigériane Edith Ogoke, avant de tomber devant la Marocaine Mardi Khadija. Et le rendez-vous d’Astana était l’autorisation du repêchage de l’athlète multidisciplinaire.


La boxe n’est pas la seule discipline victime de cette situation. Vanessa Hortense Mbala (-78kg) sera également seule à compétir en judo pour le Cameroun à Rio. La faute en partie à un processus de qualification complexe. Processus bouclé le 30 mai dernier. A cette date, il fallait être classé parmi les 22 meilleurs judokas mondiaux. Après avoir accumulé des points lors de différentes compétitions. Ce que n’a pu faire Seidou Nji Mouluh, le meilleur camerounais (48ème). Mais faute de moyens financiers pour «la prise en charge des judokas, personne n’est parti. Nous avons saisi à plusieurs reprises le ministère sur cette question, et en retour, le Minsep nous a fait savoir qu’il n’y avait pas d’argent pour les prendre en charge», apprend-on d’un responsable à la Fecajudo. Comme en 2012 à Londres où Dieudonné Dolassem était le seul judoka camerounais, le Cameroun aura un seul judoka.


Outre le judo et la boxe, le Cameroun aura des athlètes en volleyball dames, en athlétisme, lutte, triple-saut et haltérophilie.

SOURCE: https://newsducamer.com

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .