Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

08 Jun

Jeux africains de Brazzaville 2015 : Alain William Okoko Coolv veut voir clair sur les activités menées par la Fécoboxe

Publié par Benoît Sainte Marie

Jeux africains de Brazzaville 2015 : Alain William Okoko Coolv veut voir clair sur les activités menées par la Fécoboxe

L’après Jeux africains continue de susciter les débats dans certaines fédérations sportives nationales. À la Fédération congolaise de Boxe (Fécoboxe), Alain William Okoko Coolv est sorti de sa réserve pour dénoncer dans un communiqué de presse la mauvaise gestion de la structure par l’actuel président de la Fécoboxe.

Le troisième vice –président de la Fécoboxe, représentant du président de la structure à Pointe-Noire lors des préparatifs des Jeux africains, demande au président de la Fécoboxe d’inviter tous les anciens membres de la Commission technique nationale qu’il a sanctionnés « sans associer le bureau exécutif fédéral » à venir faire la lumière des activités menées avant, pendant et après les 11es Jeux africains de Brazzaville 2015. Et ce, au cours d’un conseil fédéral que le président de la Fécoboxe devrait convoquer dans les délais raisonnables.

Alain William Okoko Coolv a aussi souhaité que l’actuel président accorde de l’importance dans le volet de la formation et de la détection qu'il a relégué au second plan. Car, soutient-il, la boxe ne doit pas seulement exister quand il s’agit des voyages ou des compétitions. «Mais elle est nécessaire pour la vulgarisation dans les départements pour détecter les élites de demain ». Pour illustrer ses propros, Okoko Coolv a cité la Ligue phare de Brazzaville qui n’a cessé d’exister depuis la mise en place des instances fédérales. Le troisième vice-président de la Fécoboxe a, par ailleurs, suggéré que le ministère des Sports et de l’Éducation physique insère, dans la circulaire règlementant les prochaines élections fédérales, une disposition selon laquelle «pour être président d’une Fédération congolaise de boxe, il faut être un ancien boxeur » pour arrêter, selon lui, les malversations financières au sein du noble art.

AUTEUR: James Golden Eloué

Légendes et crédits photo :

Alain William Okoko Coolv exige que la lumière soit faite sur les activités liées aux JA (Photo Adiac)

SOURCE: http://www.adiac-congo.com/

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .