Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

21 Jun

Le Liégeois Jessy Petiti-Jean premier boxeur titré en anglaise et en kick

Publié par Benoît Sainte Marie

Le Liégeois Jessy Petiti-Jean premier boxeur titré en anglaise et en kick

Jessy Petiti-Jean vient de réussir un formidable exploit. Déjà détenteur d’une ceinture mondiale et européenne en kick, il s’est emparé, ce samedi, du titre de champion de Belgique des welters en anglaise. C’est la première fois qu’une telle prouesse est accomplie par un Belge.

Certains croyaient qu’un champion de kick ne parviendrait jamais à s’imposer en anglaise. Jessy Petit-Jean a fait taire tous ses détracteurs en venant à bout d’El Hamwi et s’adjugeant par là même le titre de champion de Belgique des welters. L’adversaire était costaud, renommé, valeureux, respecté, mais le Liégeois l’a dominé. « Je n’arrivais pas à le toucher », a concédé El Hamwi au président de la fédération de boxe, après le combat. « Je ne m’attendais pas à une telle opposition. » Jessy Petit-Jean, lui, savoure : « L’objectif est atteint, la pression retombe », soupire-t-il tout en arborant un large sourire. « Je suis évidemment très heureux d’avoir conquis ce titre, de passer cette étape. Je me suis donné les moyens de contrer sa boxe et là, je crois est la clé de mon succès. Selon moi, j’ai géré l’affrontement comme il devait l’être. Je n’ai qu’un regret, mais c’est un constat relativement facile après coup. J’aurais pu me préparer encore mieux car je sais que ma marge de progression est encore grande. »

Tous les regards sont maintenant tournés vers l’avenir. Cette victoire a permis au boxeur de faire un bond phénoménal au ranking. Il a gagné 393 places. Là, il pointe au 225 e rang mondial. S’il veut gravir encore des échelons, il va devoir consentir à de nombreux sacrifices. « Je dois encore réfléchir », explique-t-il, à chaud. « Mais il est certain que j’ai envie de monter plus haut. Me glisser dans les 100 premiers serait déjà un bel accomplissement. » Il marque une pause avant de reprendre : « Je trouve mes marques… Bien sûr, j’aimerais devenir champion du monde… Mais c’est beaucoup de concessions… » Et son entraîneur d’intervenir : « Nous y sommes allés crescendo dans sa progression en anglaise. Un adversaire à la fois, un niveau à la fois. Il y a un moment pour chaque chose dans la carrière d’un boxeur. Maintenant, c’est à lui de décider jusqu’où il veut aller. »

AUTEUR: Jérôme Vidotto

SOURCE: http://www.lacapitale.be/


À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .