Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

06 Jul

APRÈS CHAD DAWSON, JEAN PASCAL POUR ELEIDER ALVAREZ?

Publié par Benoît Sainte Marie

APRÈS CHAD DAWSON, JEAN PASCAL POUR ELEIDER ALVAREZ?

Le boxeur Eleider Alvarez a beau être l’aspirant numéro 1 au titre des mi-lourds de la WBC, il devra patienter encore un peu avant de se mesurer à Adonis Stevenson.

Pour commencer, le protégé du Groupe Yvon Michel (GYM) devra se défaire de l’Américain Chad Dawson (34-4, 19 K.-O.), à qui Stevenson avait soutiré la ceinture en 2013, le 29 juillet au Centre Vidéotron de Québec. Le duel aura lieu en demi-finale de l’affrontement entre le champion québécois et Thomas Williams fils.

Puis, un choc avec Jean Pascal pourrait être présenté en septembre.

«Ce qu’on veut faire, c’est lui donner le plus de notoriété pour augmenter sa réputation, sa valeur et sa popularité aux États-Unis, a récemment expliqué Yvon Michel. Quand il va monter sur le ring contre Adonis, ce sera un combat attendu, autant au Québec qu’aux États-Unis.»

«Si Alvarez devait vaincre Dawson et Pascal, ça serait un méga-combat pour la télé internationale, de voir Alvarez contre Stevenson», a-t-il enchaîné.

Gros défi

Pour forger une bonne image à Alvarez (19-0, 10 K.-O.), GYM doit prendre des risques. Et c’est pourquoi le choc contre Dawson est si important dans la progression du Colombien d’origine âgé de 32 ans.

«Dawson est un boxeur de qualité qui a été trois fois champion du monde. On se souvient de sa défaite contre Adonis [K.-O. en 76 secondes], mais on oublie qu’il a donné une raclée à Bernard Hopkins pour redevenir champion.»

«Il n’a que 33 ans seulement, a poursuivi Michel en parlant de l’Américain. C’est un gars dangereux. Il a toujours eu de la facilité contre des boxeurs axés sur la technique comme c’est le cas d’Eleider. C’est donc un bon défi. C’est aussi la plus grosse bourse de la carrière d’Alvarez.»

Revenir dans les bonnes grâces

Du côté de Dawson et Pascal, ils voudront certainement démontrer qu’ils sont toujours au sommet de leur art et qu’ils peuvent obtenir une chance contre Stevenson.

«C’est donc à suivre au cours des six prochains mois», a laissé tomber Michel.

Quant à Stevenson, il ne s’en fait pas trop avec ses prochains rivaux, souhaitant plutôt se concentrer sur son rôle d’athlète.

«Nous [Alvarez et Stevenson] avons le même agent en Al Haymon. C’est donc à son équipe de décider. Moi, je ne négocie pas. On me donne un adversaire et je boxe.»

Par ailleurs, en raison d’un conflit d’horaire, Dawson ne pourra pas se présenter à la conférence de presse de mercredi à Québec. L’événement a donc été remis à la semaine prochaine.

SOURCE: http://www.tvasports.ca/

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .