Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

02 Aug

Le BCO Pont prône la boxe pour tous

Publié par Benoît Sainte Marie

Hakim Laribi (à gauche) et les éducateurs pontois passent beaucoup de temps à promouvoir leur sport auprès du grand public, notamment ici avec des personnes handicapées.

Hakim Laribi (à gauche) et les éducateurs pontois passent beaucoup de temps à promouvoir leur sport auprès du grand public, notamment ici avec des personnes handicapées.

Le sport élite ne représente souvent que la partie visible d'une association sportive. Si les boxeurs professionnels et leurs titres ont ainsi permis au Boxing Club olympique de Pont de rayonner, le club organise aussi depuis quelques années plusieurs activités destinées à des publics très différents. L'entraîneur Giovanni Boggia ainsi que les éducateurs sportifs Hakim Laribi et Yvan Mendy (champion de l'Union européenne des poids légers) en assurent le bon fonctionnement.

Des séances consacrées aux handicapés. Trois établissements sont reçus, une fois par semaine, à la salle du BCO Pont : le foyer l'Etincelle de Creil, le Pavillon Girardin d'Ermenonville (qui s'occupe des accidentés de la route) et l'institut médico-éducatif pour jeunes autistes d'Etouy. Hakim Laribi et Yvan Mendy leur apprennent les bases de la boxe. « L'approche est la même qu'avec des personnes valides, assure Yvan Mendy, soutenu à chacun de ses combats par de nombreux handicapés. On plaisante, on les vanne. Parfois, ce sont eux qui nous appellent les handicapés ! (Rires.) »

Des cours en milieu carcéral. Depuis deux saisons, le mercredi après-midi, Giovanni Boggia et Yvan Mendy dispensent des cours de boxe au centre pénitentiaire de Liancourt. Un enseignement qui représente aussi une récompense pour les détenus, puisque seuls ceux au comportement exemplaire sont autorisés à y prendre part. « Il y a des séances où on va beaucoup parler, et d'autres où il y aura beaucoup plus de boxe, souffle le boxeur pro. Les accrochages sont très rares. Avec Giovanni, on est complémentaires : il a l'âge de leur donner des leçons de vie et moi, qui suis de la même génération, j'arrive à créer une proximité avec eux. » Un gala de boxe au sein de la maison d'arrêt est programmé pour le mois d'octobre.

Des activités périscolaires dans les écoles de la ville. Le mardi et le jeudi après-midi, Yvan Mendy et Hakim Laribi encadrent les enfants des écoles primaires de Pont et leur proposent des jeux en lien avec la boxe. Il s'agit avant tout de transmettre les valeurs du sport aux écoliers. « C'est de la boxe éducative, confirme Hakim Laribi. A travers la transmission des règles sportives, on devient un maillon dans la chaîne de l'éducation. Les enfants sont très demandeurs, ils ont besoin de bouger. Il ne faut pas perdre trop de temps avec les consignes. »

Des interventions auprès de collégiens en difficulté. Plusieurs fois par an, à Méru notamment, Giovanni Boggia et Yvan Mendy rendent visite à des classes de Segpa (sections d'enseignement général et professionnel adapté), qui regroupent des élèves en situation de décrochage scolaire. Les interventions se divisent entre une initiation de boxe et une séance en salle de classe où des débats s'organisent autour de thèmes préétablis comme la citoyenneté. « Là, il faut être plus ferme d'entrée de jeu, leur montrer qui est le patron, reconnaît Yvan Mendy. On reste des éducateurs, mais on doit parfois un peu sortir de notre rôle pour gagner leur respect. »

Un ring mobile pendant les vacances. Durant la période estivale, le duo Laribi-Mendy sillonne les quartiers de Pont pour y aménager un petit ring gonflable et proposer un moment de détente aux enfants qui ne partent pas en vacances. Lors des journées de forte chaleur, les éducateurs s'installent à proximité de la piscine de la commune. Si l'équipement est ouvert à tous, ce sont souvent les jeunes entre 4 et 13 ans qui affluent. « Les ados ont peur de s'afficher, s'amuse le poids léger. Cela évite surtout aux petits de rester à ne rien faire. »

AUTEUR: Étienne Martin

SOURCE: http://m.leparisien.fr/

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .