Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

30 May

Découvrir ou redécouvrir Alexis dans cette article : La salle de boxe Alexis-Vastine inaugurée ce mardi au Creps

Publié par Benoît

Découvrir ou redécouvrir Alexis dans cette article : La salle de boxe Alexis-Vastine inaugurée ce mardi au Creps
 
 
Le Creps de la région Centre Val-de-Loire inaugure ce mardi sa salle de boxe Alexis-Vastine, en hommage au sportif décédé en mars 2015 et qui avait ses habitudes à Bourges. Retour sur l'histoire entre le champion et la ville.
Le Creps de la région Centre Val-de-Loire honorera la mémoire d'Alexis Vastine, ce mardi en présence de la ministre des Sports Laura Flessel, en donnant à sa salle de boxe le nom du jeune champion décédé tragiquement à l'âge de 28 ans, le 9 mars 2015 lors de l'enregistrement d'une émission de télévision en Argentine. Un hommage qui rappelle que le médaillé olympique de Pékin avait ses habitudes à Bourges.
 
Le 9 mars 2015, le sport français était frappé de stupeur avec l'annonce du décès tragique de plusieurs champions français lors du tournage de l'émission Dropped, en Argentine. Parmi eux, la navigatrice Florence Arthaud, la nageuse Camille Muffat et le boxeur Alexis Vastine. La France perdait ce jour-là, l'un des boxeurs les plus doués et attachants de sa génération, privé tragiquement de son rêve olympique et de finir en beauté sur le ring des JO de Rio.
 
Le Creps, un refuge pour le boxeur à l'hiver 2014
Le champion avait ses habitudes à Bourges, où il était venu préparer des échéances internationales à plusieurs reprises avec l'équipe de France ou seul. Durant l'hiver 2014, il avait même fait du Creps de la région Centre Val-de-Loire un refuge. « Il relevait de plusieurs blessures, nous expliquait Thierry Gautier, responsable du haut niveau au Creps et entraîneur du boxeur dans ses jeunes années. Il venait d'être opéré à un coude. Il sortait surtout de plusieurs mois de profonde dépression, d'excès. Il était... paumé, fragile et venait vers nous en quête de repères, pour se reconstruire. »
 
En surpoids (82 kg contre 69 kg lorsqu'il boxait), Alexis Vastine avait alors retrouvé le goût de l'effort dans la salle berruyère. « Il me disait qu'il se sentait revenu aux sources de la boxe, expliquait Thierry Gautier. Quelques mois plus tôt, il avait tenu à parrainer les dix ans du Creps, un endroit où il se sentait chez lui. »
 
Le bronze olympique et des larmes
Alexis Vastine s'était fait une place dans le coeur des Français en 2008, lors des JO de Pékin. Le super-léger de 21 ans avait terminé la compétition, en demi-finale mais en larmes. Avec une médaille de bronze autour du cou, donc, mais un immense sentiment d'injustice suite à la décision des juges de donner la victoire au Dominicain Félix Diaz, futur champion olympique.
 
Le Normand avait fini par digérer la déception, en repartant de l'avant. En 2009, lors d'un stage en Corrèze, il nous confiait : « Je ne veux pas décevoir et que les gens pensent que j'ai gagné cette médaille sur un coup de chance. Je veux tout faire pour aller plus loin. Je vise la lune en me disant que comme ça, j'ai la tête dans les étoiles. »
 
Quatre ans plus tard, le jeune homme avait pourtant encore quitté Londres avec ce même sentiment d'amertume et d'incompréhension après avoir été éliminé en quart de finale du tournoi olympique, une nouvelle fois sur une décision controversée des juges. Les réclamations du boxeur et de la fédération n'avaient cependant pas été suivies d'effets.
 
Palmarès : médaillé de bronze aux JO de Pékin (2008) ; quadruple champion du monde militaire (2008, 2010, 2011, 2014) ; triple champion de France seniors (2006, 2007 et 2009).
 
Au sujet de la photo : © eletreulle
 
AUTEUR ET SOURCE: http://www.leberry.fr/
 

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .