Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

31 May

Duel décisif pour le futur : S’il gagne samedi, Alvarez pourra enfin espérer un combat contre Stevenson

Publié par Benoît

Duel décisif pour le futur : S’il gagne samedi, Alvarez pourra enfin espérer un combat contre Stevenson

Eleider Alvarez rêve d’affronter Adonis Stevenson pour l’obtention de la ceinture de la World Boxing Council (WBC). Il devra toutefois, pour l’instant, se concentrer sur son duel contre son ami Jean Pascal.


Les deux boxeurs se sont souvent entraînés ensemble et se connaissent bien. «Je lui ai dit que l’amitié est finie, jusqu’après le combat. Dans le ring, c’est lui ou c’est moi», a indiqué Alvarez (22-0, 11 K.-O.), lors de l’entraînement public, samedi, au Casino de Montréal.


Sous les projecteurs


L’athlète d’origine colombienne a vaincu le gaucher Lucian Bute par K.-O. en février dernier et le fait d’affronter Pascal (31-4-1, 18 K.-O.) le soulage légèrement.


«J’ai toujours dit que les gauchers sont compliqués pour moi. Dans ma carrière, je me suis beaucoup battu avec des gauchers. Je suis très content de me battre contre un droitier, parce que je me sens mieux», a-t-il affirmé.


La sous-carte, présentée avant le combat qui opposera Adonis Stevenson (28-1, 23 K.-O.) à Andrzej Fonfara (29-4, 17 K.-O.), attire les projecteurs, pratiquement plus que pour le duel principal.


«Je suis content que les gens voient ça comme étant le combat de la soirée, et qu’ils ne soient pas intéressés par le combat de championnat Stevenson contre Fonfara. C’est parce que Jean est un boxeur plus populaire au Québec, et que j’ai passé le K.-O. à Lucian Bute», a commenté le Colombien.


En attente


Alvarez, qui est l’aspirant obligatoire pour le titre de champion de Stevenson, est toujours en file d’attente pour l’affronter. Selon le champion des poids mi-lourds du WBC, un bon spectacle pourrait lui procurer un billet pour une joute avec lui.


«C’est à Alvarez de montrer ce qu’il est capable de faire, a-t-il décrit. S’il est capable de faire ce qu’il a fait à Bute, c’est sûr et certain que les Américains vont démontrer beaucoup d’intérêt. Il y aura beaucoup d’argent et là, on va s’amuser! C’est une business, mais Alvarez, il faut qu’il impressionne.»


Le promoteur Yvon Michel a cependant affirmé qu’il préférait laisser retomber la poussière du gala du 3 juin avant de s’avancer sur la possibilité d’un combat entre Stevenson et le vainqueur de la demi-finale.


Duel revanche


Et pour que cette possibilité puisse être mise sur la table, Stevenson doit d’abord l’emporter contre son adversaire, qui lui avait donné du fil à retordre lors de leur dernier combat, en 2014, l’amenant à limite de 12 rounds.


«Le 3 juin, on va bien voir ça, parce qu’il n’y a pas juste lui qui a évolué. Durant mes trois années, je n’ai pas pris beaucoup de coups de poing à la tête. Mes facultés sont toutes là, je suis frais», a affirmé «Superman».

AUTEUR ET SOURCE: http://www.journaldequebec.com

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .