Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

19 May

Entraîneur, organisateur et surtout protecteur, Mohammed, le grand frère Derghal

Publié par Benoît

Entraîneur, organisateur et surtout protecteur, Mohammed, le grand frère Derghal
Dans l’ombre du plus talentueux boxeur de la famille Derghal, il y a celui sans qui Akim n’aurait pas été ce fer de lance de la boxe denaisienne ces 20 dernières années. Le grand frère, Mohamed, est aux petits soins et surtout au four et au moulin avant le dernier combat ce soir.
 
«  La boxe, c’est quand même un milieu particulier. » À 42 ans, on ne va pas lui en apprendre beaucoup à Mohamed Derghal. Combattre, savoir se faire mal, il sait ce que ça veut dire. Sur le ring et surtout à côté. Depuis que son frère a décidé d’enfiler les gants une dernière fois, il y a un an, avec une ceinture européenne à la clé, il s’est dépensé sans compter.
 
Pendant qu’Akim transpirait, sous ses conseils, pour descendre de 86 à 76 kg et retrouver un physique pour tenir 10 rounds face à un gros puncheur, Mohamed suait aussi pour organiser cette soirée. Quelques gros rounds à tenir et des coups à encaisser. «  La Fédé, on doit lui payer 3800 € juste pour organiser les combats. Elle ne nous aide pas. Pourtant on aurait bien aimé qu’Akim puisse disputer un combat de préparation.
 
L’Allemand, lui, il est dans un univers plus pro, il a fait un combat préparatoire (le 6 mai, victoire aux points). Nous, on paie tout, les arbitres, le superviseur, les voyages, l’hébergement, la restauration, les taxes. Si on ne remplit pas la salle, on est de notre poche…  » Il en parle comme ça. En vieux routier des organisations. Comme un boxeur qui encaisse, dur au mal. «  On a la chance d’avoir des bénévoles qui nous aident tout le temps et l’appui de la mairie et de Carrefour (où Akim travaille à la sécurité). »
 
Ses efforts ne devraient pas être vains, avec une salle pleine annoncée (2500 personnes) pour voir l’enfant du quartier Duchâteau tenter de finir en apothéose et décrocher une ceinture qui s’est toujours refusée à lui. Mohamed, lui, stresse. Il balance entre excitation et crainte. «  On veut le protéger. Quand je le vois en bonne santé à 38 ans, c’est le plus important. Le but c’est de gagner, mais on sait qu’il n’a plus boxé depuis deux ans. Là, il est contre un jeune, gaucher, préparé, cogneur. Il y a toujours la crainte pour la santé. On n’est pas là pour se faire massacrer.  » Mais celui qui a fait naître la vocation d’Akim, connaît son petit frère sur le bout des gants. Il a des qualités innées. «  Et la frappe, on l’a tout le temps !  »
 
GALA DE DENAIN
 
Ce samedi soir au complexe Jean-Degros à 19 h.
Tarifs.- Gradins 5€; ring 10€; VIP 15€. Réservations: 06 25 06 07 12. Places en vente à Carrefour Denain
 
Programme.- Douze combats amateurs masculins et féminins (éducative, juniors, seniors) entre Denaisiens et boxeurs des Hauts-de-France. Puis deux combats pros: mi-lourds, Foued Nasri (Denain) vs Andrejs Loginov (Lit); super-moyens, Akim Derghal (Denain) vs Phillip Kolodziej (All), ceinture européenne WBF en jeu.
 
Derghal - Kolodziej
Akim Derghal.- 38 ans. 1,81 m
17 victoires (8 KO), 13 défaites (3 KO), 1 nul. 31 combats, 152 rounds.
Phillip Kolodziej.- 26 ans. Allemand
8 victoires (5 KO), 5 défaites (5 KO). 13 combats, 45 rounds.
 
 
AUTEUR  : Par Philippe Guilbaud 
 
SOURCE : http://www.lavoixdunord.fr

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .