Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

20 May

Le monde attend Cédric Vitu

Publié par Benoît

Vainqueur avant la limite jeudi soir de l’Italien Matano, non sans mal, le Creillois s’ouvre les portes d’un championnat du monde, en devenant challenger officiel IBF.

Vainqueur avant la limite jeudi soir de l’Italien Matano, non sans mal, le Creillois s’ouvre les portes d’un championnat du monde, en devenant challenger officiel IBF.

Sur la dernière marche, Cédric Vitu a failli trébucher. « J’ai vraiment eu peur qu’il perde ce combat-là et je ne sais pas s’il s’en serait relevé », en tremblait presque, rétrospectivement, son entraîneur de père, Jean-Christophe, dans les coursives du Cirque d’Hiver de Paris. Mais son fils, « avec son mental de cinglé (sic) », est bien resté débout, contrairement à son adversaire italien, le valeureux Marcello Matano (17 victoires, 3 défaites), mis à terre par deux superbes crochets du droit au menton et arrêté à la 10e reprise alors qu’il menait aux points (voir ci-dessous).

Vainqueur de cette demi-finale mondiale des super mi-moyens, le Creillois, toujours champion d’Europe de la catégorie, est désormais le challenger officiel IBF du tenant du titre, l’Américain Jarett Hurd. En toute logique, il va le rencontrer dans les prochains mois, dès que l’IBF aura défini les modalités. « Ça peut aller très vite ou alors être une bonne galère », ne s’avance pas Cédric Vitu, lequel a entendu parler de la volonté d’un autre boxeur américain, Jermell Charlo, lui aussi champion du monde en WBC, de réunifier les deux titres afin de reprendre un bien qui appartenait à son frère jumeau Jermall, avant qu’il ne l’abandonne pour passer à la catégorie supérieure.

Quel que soit ce futur adversaire, Vitu (31 ans, 46 victoires dont 19 avant la limite, 2 défaites) aura alors un sacré défi à relever, puisque l’un comme l’autre sont des terreurs du ring, jeunes (26 ans) et invaincus, souvent expéditifs (20 victoires dont 14 avant la limite pour Hurd, 25 victoires dont 19 avant la limite pour Charlo). « Ce sont des gros clients, c’est vrai, mais ça ne me fait pas peur. De toute façon, plus l’adversaire est meilleur, plus je suis bon ! »

A Bercy ou aux États-Unis ?

Malgré tout, le clan Vitu a conscience des progrès à effectuer. Essentiellement en défense, à l’image du combat de jeudi soir où il s’est trop fréquemment et facilement exposé aux coups de l’Italien, pourtant limité. « Hurd peut mettre K-O sur un coup, s’est déjà bien renseigné Jean-Christophe Vitu. Il va falloir travailler ce domaine, savoir mettre des séries de deux ou trois coups puis s’échapper pour ne pas rester en face car ce sera dangereux. »

Alors que Vitu père et fils comptent aller préparer ce futur championnat du monde en Corse, avec Nicolas Riffard, l’ex-entraîneur de Jean-Marc Mormeck, qui s’est déjà occupé du Creillois avant ses derniers combats, le promoteur Malamine Koné, lui, ne désespère pas de pouvoir l’organiser en France. « On va tout faire pour que ça se passe ici », assure le PDG d’Airness lequel, jusqu’à présent, a tenu tous ses engagements depuis qu’il a Vitu sous contrat, pour une progression cohérente de sa carrière. En un peu plus d’un an, il lui a permis de défendre son titre de champion d’Europe à trois reprises en France, puis a réussi à négocier cette demi-finale mondiale.

Malamine Koné, qui bénéficie du soutien de Canal +, n’a jamais caché son envie de faire une grande réunion à l’AccorHotels Arena, l’ex-Paris-Bercy. Ce championnat du monde est une formidable opportunité. Sauf que les Américains ne semblent pas disposer à traverser l’Atlantique. A moins de mettre une grosse somme d’argent…

Alors, Bercy ou États-Unis ? Où que ce soit, la marche sera haute. Mais l’important était surtout de ne pas trébucher sur celle d’avant.

AUTEUR :Par VINCENT DESMARETZ

SOURCE : http://www.courrier-picard.fr

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .