Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

18 May

Masson veut reprendre la main et effacer une année d'inactivité

Publié par Benoît

Masson veut reprendre la main et effacer une année d'inactivité

Quatre fois champion de France des Mouches, double champion d’Europe Thomas Masson n’avait pu défendre son titre en raison d’une blessure à l’entraînement. Il est resté un an sans boxer. La chance de récupérer sa ceinture lui est offerte ce soir à Pont-Audemer. Hryshchuk veut lui barrer la route.

Sans cette saleté de blessure qui a stoppé la carrière de Thomas Masson, on n’aurait pas donné cher des chances de l’Ukrainien Oleksander Hryshchuk de repartir dans son pays auréolé d’une consécration continentale. Non que ses états de service soient faiblards, – il est invaincu après 16 combats –, mais il n’est jamais sorti de son territoire. Surtout, Masson affichait alors une telle maîtrise de son sport qu’il semblait invulnérable en Europe. L’Italien Silvio Oltéanu et l’Espagnol Angel Moreno s’étaient cassé les dents sur le Bruaysien et un avenir planétaire s’offrait alors au poulain de Joël Legrand.


Retour tonitruant


Jusqu’à ce fâcheux contretemps dont les raisons restent obscures, selon Gérard Teysseron son promoteur. Toujours est-il que le boxeur a été contraint de ronger son frein en attendant de reprendre position au sommet de la hiérarchie. Même si, entre-temps, son copain Vincent Legrand avait récupéré le trophée qu’il a depuis abandonné. Masson entendait bien effacer son année d’inactivité par un retour tonitruant.


Il a en effet boxé en février à Marck-en-Calaisis sur la distance des six rounds. Ce jour-là, il a certes remporté son combat mais la manière a manqué. Il est apparu beaucoup plus laborieux, ce dont il convenait. «  C’était un combat de reprise et je n’avais plus mes automatismes.  » On peut le comprendre mais cette sortie de remise en marche suffira-t-elle pour relancer la machine sur une distance de douze rounds face à un rival qui inspire le respect avec une carte de visite exemplaire ?


«  La distance ne sera pas un problème, pronostique son professeur. Nous avons très bien préparé ce rendez-vous. Nous nous sommes déplacés une semaine à Saint-Nazaire, dans l’excellente école de Roland Cazeaux, pour trouver des sparrings et je peux vous dire que Thomas a toujours été dans l’allure. Cet Ukrainien est un bon styliste qui bouge beaucoup mais il ne semble pas sur les vidéos avoir une frappe de mule. L’issue du combat sera le fruit de la tactique mise en place. Mon boxeur est tout à fait apte à lui voler dans les plumes.  » Charge à Masson à ne pas le faire mentir.

 

SOURCE: http://www.lavoixdunord.fr/

AUTEUR : Par Roger Demeure (Clp)

Au sujet de la photo : La préparation de Thomas Masson a été optimum. JEAN-PIERRE BRUNET

 

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .