Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

25 May

Mon interview à coeur ouvert d'Hassan N'Dam :

Publié par Benoît

Mon interview à coeur ouvert d'Hassan N'Dam :
Mon interview à coeur ouvert d'Hassan N'Dam :
Hassan N'Dam N'Jikam 33 ans, invaincu depuis presque 2 ans (20 juin 2015 date de sa défaite devant David Lemieux) , avec un palmarès de double champion du monde chez les poids-moyens WBO et WBA .
 
De retour chez lui Hassan nous livre ses vérités.
 
1) Tout d'abord comment as-tu été accueilli au Japon ?
 
- Très bien, j'ai été accueilli comme un héros, en champion. Tout a commencé à l'aéroport par une escorte de police après Conférence de presse, les japonais sont vraiment des passionnés et cela se voyait dans les rues et aussi dans leur attitude.
 
2) Après ta défaite au premier tour des Jeux Olympiques dans cette catégorie qui n'était pas la tienne, croyais-tu encore en tes chances de redevenir un jour champion du monde ?
 
- Sincèrement j'ai toujours cru en moi, en mes capacités, et je me suis toujours fixé des objectifs dans la vie et ma carrière. Et j'ai essayé de l'atteindre. Donc pour rester motiver dans ce sport que j'aime tant il fallait repartir sur une nouvelle aventure mondiale avec un nouveau promoteur.
 
3) Quelles ont été tes premières pensées une fois la ceinture brandie et ce nouveau titre de champion du monde au Japon ?
 
- Mes premiers mots et ma première pensée furent "on revient de très très loin" et je l'ai dit à mon manager Jérôme ABITEBOUL.
 
4) Peux-tu nous expliquer comment tu gères ton combat au fil des douze rounds ?
 
- Tout d'abord la stratégie avec Pedro Diaz était de gérer une distance adéquate et le maintenir avec mon bras avant. Les 3 premiers rounds se sont très bien passés jusqu'au moment où je me fais prendre en contre sur une droite contre une droite, je perds mes moyens à partir de là, plus de force dans les jambes et malgré tout je ne montre pas de signe apparent de mon mal-être et fais mon travail. Je perds littéralement les 3 rounds suivants avec à l'appui des déséquilibres dus à ma perte de moyens même les coups sur les gants étaient durs à encaisser. Mais à partir du 7ème jusqu'au 12ème j'ai su gérer et renverser la cadence pour gagner le combat en mettant beaucoup plus de coups dans mon coin Pedro me disait qu'il fallait continuer à gérer cette distance et mettre son bras avant et se déplacer pour l'empêcher de placer cette droite qu'il avait comme seule force. Mais je devais aussi mettre beaucoup plus de coups que lui même sur la garde je devais marquer les esprits des juges. Et à la fin mon travail et ma persévérance sont récompensés.
 
5) A froid je pense que tu as revu ton combat, comment juges-tu les commentaires de Fabrice Tiozzo loin d'être chauvin pendant les douze rounds de cette guerre livrée au Japon ?
 
- Franchement je pense que Fabrice Tiozzo a été un bon boxeur mais un très mauvais consultant. Je le pense depuis longtemps en écoutant ses analyses non pas seulement celui de mon combat. Mais en l'écoutant j'avais l'impression qu'on ne regardait pas le même combat et son analyse a influencé beaucoup de fans français qui regardaient ce combat sur Canal+, car lorsque je reçois des messages de boxeurs et managers américains l'analyse est complètement différente. J'invite pour cela tout les fans à regarder le combat sans le son en restant objectif sur le nombre de coups atteints et les attaques effectuées.
 
6) Tu as du faire face sur les réseaux sociaux aux commentaires de certains de nos compatriotes qui ont vu un tout autre résultat, quel message souhaites-tu leur dire ?
 
- Je peux comprendre les critiques des uns et des autres mais le combat tel qu'il est vécu à la TV et en live est complètement différent. La seule chose que je veux que ces personnes sachent : je boxe au Japon devant le public du Japonais, 2ème champion olympique de l'histoire du Japon, organisé par son promoteur, l'un des plus puissant au monde et Murata est une super star là-bas, vous vous rendez compte que s'il avait gagné ou si c'était serré on lui aurait donné la victoire. Et j'aurai trouvé cette décision logique.
 
7) La WBA a la particularité de proposer plusieurs titres dans chaque catégorie, un titre international puis un titre intérimaire quand le champion est le tenant d'autres versions (comme WBC ou IBF voir WBO) c'est le cas de Gennady Golovkin dans ta catégorie, la WBA donne le titre de "SUPER" champion et un titre "régulier" (un véritable titre mondial dont tu es le détenteur et l'unique tenant d'un vrai titre mondial en France). Es-tu conscient que chez certains cela provoque une incompréhension totale ?
 
- Je suis d'accord que ce système soit confus pour beaucoup de personnes et ce serait bien de faire affronter tous les titres intermédiaires pour en faire qu'un seul champion sachant qu'il existe 4 Fédérations par catégorie, cela diminuerait cette incompréhension pour les fans de boxe.
 
8) As-tu conscience des frissons que tu as donné aux téléspectateurs quand tu as chanté la Marseillaise au Japon ?
 
- Je suis naturel je chante la Marseillaise parce que je représente la France et porte les armes à l'étranger pour la France c'est un signe de remerciement pour tout ce que la France m'a apporté dans ma carrière dans la vie .
 
9) Déplores-tu un manque de considération à ton égard alors que tu es à ce jour l'unique Français détenteur d'un titre mondial ?
 
- Je pense simplement qu'on a un gros travail de fond à faire en ce qui concerne le soutien des sportifs notamment boxeurs car la vie de boxeur n'est pas facile. Avec tous Les sacrifices, entraînements, durs combats livrés et régimes accomplis et la seule chose que nous demandons est d'être reconnu à notre juste valeur par les fans, partenaires TV etc....
 
10) Il se murmure que ta première défense de titre se déroulera au Cannet, info ou intox ?
 
- Aujourd'hui j'ai signé mon nouveau contrat avec le club du Cannet Rocheville je remercie le maire de s'impliquer dans le sport notamment la boxe et aussi de m'avoir donner les moyens de pouvoir préparer avec sérénité ce championnat du monde. J'espère vraiment que cette première défense se fasse au Cannet je suis chez moi j'ai déjà boxé 5 fois à la Palestre et ce serait une joie énorme de défendre mon titre là-bas.
 
11) Avez-vous déjà envisagé avec Sébastien Acariès le nom de ton futur adversaire? si oui lequel ?
 
- Je n'ai pas encore parlé avec Sébastien de mon prochain combat car pour l'instant la polémique cours que je ferai un rematch contre Murata, alors on attend la décision et je suis prêt à lui redonner sa chance, le battre et prouver aux yeux de tous que j'ai mérité cette ceinture.
 
12) Michel Soro s'attaque au titre intérimaire WBA dans la catégorie des super-welters, dans cette même catégorie Cédric Vitu est challenger officiel IBF, toi tu es la locomotive du noble art avec ton titre mondial, faut-il y voir un renouveau du noble art en France selon toi ?
 
- Je pense que j'ai juste ouvert la route mais nous avons des champions qui arrivent très vite Michel Soro et Cédric Vitu, Arsène Goulamerian sont les 3 Français proches d'une échéance mondiale et qui sont des valeurs sûres pour faire remonter la cote des Français au niveau mondial. Nous leur souhaitons du fond du cœur le succès et seront tous derrière eux pour les soutenir, à commencer par le 1er juillet à Evian.
 
13) Un dernier message aux sceptiques qui n'ont pas vu le même combat que nous samedi après-midi au Japon ?
 
- Juste une chose: soyons plus sportif et regardons le combat et non les commentaires désastreux des consultants.
 
14) Je te laisse conclure cette interview avec un dernier message à l'attention des lectrices et lecteurs du blog....
 
- Je remercie tous les lecteurs et lectrices pour leur soutien dans les réseaux sociaux et leurs messages, je prends un peu de repos et je retourne au travail, ce n'est que le début, le combat continu et c'est grâce à vous que je trouve cette force de me dépasser. Je vous remercie du fond du cœur.

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .