Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

01 Jun

Christian M'Billi voit grand

Publié par Benoît

Christian M'Billi voit grand

Encore méconnu des amateurs de boxe québécois, le Français Christian M’Billi aura l’occasion de faire parler de lui en fin de semaine alors qu’il disputera son quatrième combat professionnel lors du gala présenté samedi, au Centre Bell.

Toujours invaincu en trois duels, qu’il a tous remportés par K.-O., celui qui est surnommé «Solide» entend bien garder sa fiche parfaite, face au Mexicain Cesar Ugarte (4-1-0, 2 K.-O.), dans un combat de poids moyens.

M’Billi (3-0-0, 3 K.-O.) croit qu’il peut devenir champion du monde éventuellement. Il comprend toutefois qu’il devra gravir les échelons avant d’obtenir un combat de championnat du monde.


«À court terme je veux faire un maximum de combats possible pour engranger de l’expérience, a dit M’Billi, lors d’un entraînement public tenu au Casino de Montréal, en fin de semaine. À long terme, je veux rencontrer les meilleurs pour devenir le meilleur de la catégorie et être champion du monde.»

De l’espoir

L’athlète de 22 ans revendique un beau parcours chez les amateurs. Tellement qu’il a attiré l’attention de l’entraîneur Marc Ramsay et du vice-président aux opérations et recrutement du Groupe Yvon Michel (GYM), Bernard Barré.

M'Billi a notamment fait tourner les têtes lors des Jeux olympiques de Rio en 2016, où il représentait la France. Malgré qu’il se soit incliné dans une décision serrée face à l’éventuel champion olympique des moins de 75 kg, le Cubain Arlen Lopez, le jeune a impressionné.

Le président Yvon Michel n’a par la suite pas été trop difficile à convaincre.

«Marc et Bernard m’ont montré des vidéos et m’ont présenté le projet, a dit Michel. Nous l’avons amené à New York l’été passé, où il a passé quelques jours avec nous. Le tout était concluant, alors on lui a fait une offre.»

«Ce qui est le plus important, plus encore que le talent et même que la volonté du boxeur, c’est son encadrement. À partir du moment où Marc m’a dit qu’il était prêt à l’encadrer de la même façon qu’il l’a fait avec Jean Pascal, Eleider Alvarez et les autres, la décision a été facile à prendre.»

Le président de GYM est d’ailleurs convaincu que son poulain parviendra à réaliser de grandes choses.

«On va l’amener en championnat du monde. Il a un talent incroyable.»

Une décision facile

Courtisé par quelques promoteurs français, le nouveau venu n’a pas hésité à traverser l’Atlantique.

«Ce qui a fait pencher la balance, c’est l’expérience de Marc, a expliqué le principal intéressé. Il a entraîné plusieurs champions. Le Groupe GYM a accompagné énormément de champions également. Ils ont cette expérience que je recherchais. Pour moi, tout était en leur faveur.»

Dans l’inconnu

Le jeune pugiliste ne connaît pas l’adversaire qu’il affrontera en sous-carte du combat principal entre Adonis Stevenson et Andrzej Fonfara. D’autant plus que l’identité de son vis-à-vis a changé, le week-end dernier.

Quoi qu’il en soit, le combattant originaire du Cameroun ne s’en fait pas outre mesure.

«Ça ne change pas grand-chose. L’objectif est le même: gagner. Il faudra simplement faire quelques ajustements», a indiqué M’Billi, en confiance.

 

SOURCE: http://www.tvasports.ca

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .