Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

02 Jun

L'équipe de france féminine jeunes : L'Europe est à ce prix

Publié par Benoît

 L'équipe de france féminine jeunes : L'Europe est à ce prix

Les boxeuses de France et de Hongrie vont croiser le fer ce week-end, à Saint-Maur. Pour la locale, Victoire Piteau, l’objectif est de gagner sa sélection pour les championnats d’Europe.


Une rencontre internationale de boxe, il n'y en a pas tous les jours dans l'Indre. Ce week-end, à Saint-Maur, l'équipe de France féminine jeunes (cadettes et juniors) reçoit la Hongrie. « On avait lancé l'hameçon pour accueillir cette rencontre, explique Sébastien Piteau, de l'US Saint-Maur. Le délai était très court, mais on a quand même jeté un coup d'œil. Ça s'est monté en un mois. Il n'y a pas les mêmes soucis qu'avec un gala traditionnel, juste l'aspect logistique à mettre en place. »

Avec l'appui de la ville, du conseil départemental, du comité régional de boxe et de la fédération, le gymnase des Planches va donc servir de théâtre pour une belle exhibition, qui n'en est pas tout à fait une : ce match est la dernière chance de se montrer et de marquer des points, pour les Françaises comme pour les Hongroises, en vue des championnats d'Europe, organisés en Bulgarie dans tout juste un mois.
Cette rencontre proposera un menu copieux de vingt-quatre combats – douze le samedi, douze le dimanche – et du côté des Tricolores, outre une grosse ossature parisienne, on retrouvera deux boxeuses de la région : Lauryne Brankaer, de Belleville-sur-Loire (Cher), et la Saint-Mauroise Victoire Piteau. Cette dernière sera opposée samedi pour son premier duel, de trois fois trois minutes, à la Hongroise Angela Nagy, en moins de 57 kg. « Elle a participé aux championnats du monde à Taipei en 2015, c'est quelqu'un qui a l'expérience d'une grosse compétition internationale », précise Sébastien Piteau. Une opposition solide pour Victoire (elle remontera sur le ring dimanche pour un second combat), qui ne devra pas faillir sous les yeux de son public et surtout du sélectionneur français Julien De Santa Barbara.

Vingt-quatre combats en deux jours

« Il y a des avantages et des inconvénients à boxer à domicile. Si le public vient nombreux, il fera plus de bruit pour Victoire que pour les autres et on arrive toujours plus à se transcender comme ça. De toute façon, Victoire se met souvent la pression. Son objectif sera de convaincre le sélectionneur qu'elle est capable d'aller chercher une médaille en Bulgarie. » 
Pour Saint-Maur, ce match international ne sera pas une première puisque la commune avait accueilli un France - Italie, en octobre 2015. Cela n'avait laissé que de bons souvenirs à coach Piteau : « Lors d'un gala, il n'y a pas cette notion d'équipe. Là, le cadre et l'ambiance sont complètement différents. Il y a une vraie cohésion, les filles sont jeunes et ne pensent pas à la concurrence. Elles portent le maillot de l'équipe de France, et la Marseillaise retentit sur le ring. » Rien d'anodin forcément, pour ces jeunes combattantes âgées de 15 à 18 ans. 
D'abord envisagée en plein air, cette double confrontation aura lieu en salle pour le samedi, dû à des conditions météo a priori capricieuses ; l'incertitude demeure quant au dimanche. En préambule des combats, qui débuteront à 18 h les deux jours, des démonstrations de boxe thaï féminine (le samedi à 17 h 30) avec le Mondol Kheila, et de boxe éducative féminine (le dimanche à 17 h 30) seront organisées. Pour ceux qui souhaiteront enfiler les gants, une initiation ludique à la boxe sera proposée sur un ring gonflable le dimanche à 14 h, encadrée par les entraîneurs Ludovic Guérin et Loïc Fouré, ainsi que par les professionnels Bilitis Gaucher et Islam Mouklouchev. Bref, ça va cogner fort à Saint-Maur.

Samedi, à partir de 17 h 30 et dimanche dès 14 h, au gymnase des Planches de Saint-Maur. Entrée gratuite.

AUTEUR : Sébastien Bourcier

SOURCE : http://www.lanouvellerepublique.fr

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .