Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

03 Jun

L'INTERVIEW DE SOULEYMANE CISSOKHO : «COMME TOUT BOXEUR AMBITIEUX, J’ASPIRE À ÊTRE LE MEILLEUR DANS MON DOMAINE»

Publié par Benoît

L'INTERVIEW DE SOULEYMANE CISSOKHO : «COMME TOUT BOXEUR AMBITIEUX, J’ASPIRE À ÊTRE LE MEILLEUR DANS MON DOMAINE»

 

 

Dans l’ombre de Tony Yoka, un autre boxeur français a brillé au Palais des Sports de Paris, vendredi. Souleymane Cissokho, médaillé de bronze olympique, s’est imposé avec la manière face à Giorgi Kerdikoshvili. 

Vous avez obtenu une victoire express ce vendredi soir. Vous attendiez-vous à un tel scénario ?
Souleymane Cissokho : J’ai déjà gagné des combats de manière, très rapide. Je suis content d’avoir gagné en trois rounds. J’étais bien préparé et je pensais qu’il abandonnerait même plus vite ! Je lui ai mis des gros coups qu’il a réussi à encaisser. Mon coach Virgil Hunter, m’a appris la science de la boxe et avec lui, j’ai découvert des choses que l’on ne nous apprend pas dans la boxe amateur. Je devais travailler avec le bras avant parce que mon adversaire est réputé pour avoir une belle défense.

Pourquoi avoir fait le choix de s’exiler aux États-Unis ?
J’ai appris énormément de choses. Je ne dis pas qu’en France on ne travaille pas bien, mais aux États-Unis, le travail est plus détaillé. On analyse tout ce qui nous permet de progresser à grande vitesse. On travaille énormément les stratégies d’avant-combat. La boxe est un véritable business en Amérique, ils ne laissent rien au hasard. On bosse avec plusieurs spécialistes qui nous aident à nous améliorer dans des domaines divers, c’est impressionnant. C’est un travail méticuleux.

Quels sont les défauts que vous avez réussi à gommer durant tes entraînements là-bas ?
Avant j’avais tendance à me relâcher, aujourd’hui je me repose moins sur mes lauriers. J’arrive à garder ma concentration tout le long du combat. Mais c’est que le début je peux encore mieux faire.

Comment avez-vous vécu ce retour à Paris ?
J’étais très heureux, cela m’a fait très plaisir de voir autant de soutien. C’est le public qui me donne de la force. Vraiment, cela m’a fait chaud au cœur, il y avait beaucoup de monde, c’est très agréable.

Cette soirée était très attendue, comme avez-vous géré la pression ?
J’avais de la pression mais la confiance a pris le dessus sur l’appréhension. Je venais pour faire un résultat et j’y suis parvenu.

Comment imaginez-vous la suite ?
Forcément j’ai envie de devenir champion de France, c’est une case qui manque à mon palmarès. Comme tout boxeur ambitieux, j’aspire à être le meilleur dans mon domaine. Je travaille au quotidien pour cela, c’est un objectif que j’ai dans le viseur et que je compte bien atteindre. Je ne suis qu’au début de ma carrière, j’espère le devenir avant la fin de l’année.

Auteur : Par Farid Sarr

SOURCE: http://sport24.lefigaro.fr/

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .