Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

18 Jun

La promotrice de Sergey Kovalev déposera un protêt auprès de la Commission athlétique du Nevada

Publié par Benoît

La promotrice de Sergey Kovalev déposera un protêt auprès de la Commission athlétique du Nevada

La promotrice de l’ancien champion unifié des poids mi-lourds Sergey Kovalev, Kathy Duva, entend déposer un protêt auprès de la Commission athlétique du Nevada à la suite de la défaite par arrêt de l’arbitre que son protégé a subie, samedi soir à Las Vegas, contre Andre Ward.

Au cours d’une conférence de presse d’après-combat houleuse, Duva a déclaré qu’elle n’a pas du tout digéré que l’arbitre Tony Weeks stoppe le duel au huitième round alors que Kovalev se retrouvait en difficultés après avoir reçu une série de coups au corps. La reprise tend toutefois à démontrer que les frappes étaient sous la ceinture et que le Russe méritait un temps d’arrêt.


« J’ai encore de la difficulté à comprendre ce qui vient de se passer, a dit Duva. J’ai vu quelqu’un qui aurait dû être disqualifié lever les deux bras dans les airs. [Kovalev] a été frappé par trois coups bas, quatre dans les faits, dans le dernier round. Nous avons demandé une analyse de la reprise à la commission et elle ne nous l’a pas donnée. Nous déposerons un protêt lundi. »


Kovalev a mentionné qu’il souhaitait continuer le combat, mais Weeks avait déjà pris sa décision. Il a ajouté qu’il aimerait avoir une revanche, même s’il s’est incliné pour la deuxième fois en l’espace de sept mois devant Ward. En novembre, il avait été battu par décision unanime, alors que plusieurs observateurs avaient jugé qu’il avait remporté le combat.

« Il est vraiment chanceux, "Son of Judges", a déclaré Kovalev en se moquant du surnom de Ward "Son of God". Il ne m’a pas fait mal. J’étais fatigué, mais je voulais continuer de me battre. C’est la boxe. J’aurais pu continuer de me battre, mais je ne comprends pas ce qui est arrivé. Pourquoi Weeks a-t-il arrêté le combat? [Ward] m’avait déjà donné des coups bas quelques fois durant le combat… Il ne m’a pas laissé la chance de continuer de me battre. C’était un arrêt illégal. J’ai confiance en Tony Weeks, mais Il s’agissait d’une mauvaise décision. »

Au moment de l’interruption, Ward était en avance 67-66 sur les cartes de deux des trois juges. L’autre avait Kovalev gagnant 68-65. Ce juge a donné les 5e et 7e rounds au boxeur russe.

SOURCE: RDS.CA

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .