Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

18 Jun

Que sont-ils devenus ? : Christophe Girard un tempérament de gagneur

Publié par Benoît

 Que sont-ils devenus ? :  Christophe Girard un tempérament de gagneur

Après s’être construit un beau palmarès comme boxeur, le Romorantinais Christophe Girard s’est lancé avec succès dans l’immobilier.


Le 8 juin 1996 reste une date à jamais gravée dans la mémoire de Christophe Girard. « C'est à la fois un souvenir cruel, mais aussi bizarre que cela puisse paraître, c'est le meilleur de ma carrière de boxeur. » L'aîné des frères Girard, celui qui a transmis la passion à son frère Bruno, est passé tout près du couronnement de sa carrière ce fameux jour de 1996 à Cologne. « Tout le monde était unanime, j'avais remporté ce championnat du monde face au Polonais-Allemand Dariusz Michalczewski. C'est pourtant mon adversaire qui a été déclaré vainqueur. La boxe réserve parfois de drôles de surprises pour des raisons qui échappent au bon sens. »

Si Christophe Girard classe ce souvenir en tête d'une quantité d'autres, c'est aussi parce que ce combat fut regardé par onze millions de téléspectateurs : « Même avec le recul, je trouve ça énorme, j'étais loin de penser vivre ça lorsque j'ai débuté. » Des débuts guidés par l'amour du sport en général, qui le font tester plusieurs disciplines jusqu'à ce que la mise de gants déclenche chez lui une véritable passion et révèle un tempérament qu'il met à profit aujourd'hui pour conduire ses affaires.

Toujours proche du milieu sportif

Christophe Girard possède trois agences immobilières – deux à Romorantin et une à Selles-sur-Cher – dirige 16 salariés dans un milieu qui connaît un gros creux depuis une dizaine d'années. « C'est difficile, reconnaît le dirigeant. Les prix ont été divisés par deux en quelques années. La crise, la conjoncture économique défavorable sur la région, il y a différents critères qui expliquent le phénomène. J'espère que le plus difficile est passé, la tendance est au frémissement. » 


Féru de basket, discipline pratiquée à ses débuts, puis par Charles et Edouard ses deux fils, le boxeur aux 50 combats professionnels, avec seulement 6 défaites – malheureusement, ce sont 3 championnats d'Europe et 3 mondiaux – fait partie du club de partenaires du SOR et il préside le club de boxe de Romorantin. « Le docteur Gendre a voulu que je lui succède, se souvient-il, je préside le BCR depuis juin 2000. Le club connaît une vraie dynamique qui est due à deux facteurs : les résultats des boxeurs français aux JO et l'arrivée de Sedat Puskullu comme entraîneur. » 


Une dynamique qui s'est vérifiée le 3 mars dernier avec le gigantesque succès d'un gala qui a attiré un millier de spectateurs. Encore une facette de ce tempérament de vainqueur qui anime ce quadruple champion de France qui va fêter ses 50 ans dans quelques jours. 

AUTEUR : Cor. NR : Dany Chamfrault

SOURCE: http://www.lanouvellerepublique.fr

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .