Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

17 Jun

Quel avenir pour Jérémy Beccu dans le flou le plus total ?

Publié par Benoît

	 Quel avenir pour Jérémy Beccu dans le flou le plus total ?

À 26 ans, Jérémy Beccu n’est pas un athlète fini physiquement. Il a dominé la catégorie des mouches chez les amateurs en raflant trois titres de champion de France avant de se retrouver aux Olympiades de Londres. En coqs chez les pros, il bute pourtant au moment des échéances officielles.

Ses trois derniers combats se sont soldés par des échecs. Deux d’entre eux face à des adversaires qu’il avait déjà battus précédemment, preuve que la machine ne tourne plus rond. Son entraîneur Tony Bonnel en convient. «  Ce n’est pas un problème physique. Il a fait un très bon combat contre Azaouagh.

Le verdict ne lui a pas été favorable. C’était discutable. Mais cette défaite lui a sapé le moral. Depuis je le sens moins motivé. Il s’entraîne sérieusement mais sans conviction. Or, au haut niveau, si vous n’avez pas la gnaque, il est impossible de faire la différence. La solution lui appartient. Pour le moment je le laisse se reposer et malgré nos rencontres fréquentes, je ne lui parle pas de son avenir, On verra ensemble, à la rentrée, la suite à donner.  »


La tête n’y est plus


De son côté, Jérémy, même s’il le dit à mots couverts, est très proche du jugement de son entraîneur. «  Personnellement, j’avoue ne plus trop savoir ce que je dois faire. On me dit que je dispute des bons combats. Pourtant le résultat ne suit pas. La boxe se développe sur Paris où Malamine Koné, Sébastien Acariés, Tony Yoka avec Canal Plus ou Brahim Asloum avec SFR montent des galas de prestige où des boxeurs sont mis en valeur. Mais il faut croire que je ne les intéresse pas puisque je n’ai aucune proposition. Il y a bien eu un contact avec Gérard Teysseron pour un championnat de l’Union européeenne en Anglettere qui a malheureusement capoté.  »


Décision à la rentrée


En réalité, on sent dans le ton désabusé du Divionnais qu’il serait prêt à jeter l’éponge. «  J’y pense parfois. Ma femme me le déconseille. J’attends la rentrée pour me prononcer définitivement. J’ai eu une saison compliquée et il me faut y voir beaucoup plus clair avant de me positionner. Pour le championnat de France, il n’y a pas eu de revanche négociée. Donc, Ory défendra son titre dans les six mois. et il sera alors possible seulement après de retrouver une chance dans un an. Que faire d’ici là  ? S’entraîner pour ne boxer que de manière épisodique ou renoncer alors que physiquement je ne pense pas avoir perdu mes qualités de combattant.  » La réponse est dans sa tête.

AUTEUR : Par Roger Demeure (Clp)

SOURCE: http://www.lavoixdunord.fr

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .