Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .

09 Sep

Sergey Kovalev écorché par son ancien entraîneur

Publié par Benoît

	 Sergey Kovalev écorché par son ancien entraîneur

Si Sergey Kovalev a perdu son combat revanche contre Andre Ward, il n'a que lui à blâmer.

C’est du moins la pensée de l’ancien entraîneur du boxeur russe, John David Jackson, qui a reconnu être à couteaux tirés avec son ancien protégé dans une récente entrevue accordée à ATG Radio.

« Je savais que lors du deuxième combat, Ward allait appliquer de la pression et boxer de l’intérieur. Si vous allouez de la distance à Sergey, vous êtes dans le trouble. Ward est un boxeur très intelligent alors il savait qu’il allait devoir presser Sergey dans le deuxième combat. Je savais qu’on pouvait remporter cette revanche, mais Sergey a commencé à faire de l’argent, à s’enfler la tête, et il ne voulait plus s’entraîner dur. C’était de pire en pire à chaque camp d’entraînement », a confié Jackson.

Kovalev (30-2-1, 26- K.-O.) s’est ainsi incliné par arrêt de l’arbitre au 8e round, permettant ainsi à Ward (30-0, 16 K.-O.) de conserver les ceintures WBO, WBA et IBF des mi-lourds le 17 juin dernier à Las Vegas. Sept mois plus tôt, Ward avait remporté le premier duel par décision unanime des juges, mais à l’arraché selon plusieurs.

« Je voulais que le deuxième combat prouve que nous avions gagné le premier, mais en camp d’entraînement, il (Kovalev) a fait encore moins que dans le premier », a révélé Jackson. « S’il n’est plus affamé, c’est de sa faute. Il a montré ses vraies couleurs et s’il revient, il en traînera les séquelles. Il battrait probablement quelques gars, mais maintenant ils connaissent son secret. Il ne peut pas encaisser au corps, il est dans le trouble. »

« J’ai tenté de lui enseigner pendant des années comment boxer de l’intérieur, a enchaîné Jackson. En camp d’entraînement, Don Turner (un entraîneur) en a été témoin. Je faisais du travail au corps sur Sergey et je l’ai fait plier. J’ai 54 ans et il ne pouvait encaisser. J’ai dit à Don : "Si Ward pénètre à l’intérieur et qu’il résiste aux premiers coups, alors il (Sergey) est dans le trouble". C’est ce qui est arrivé, il a prouvé que j’avais raison.

« Avant le deuxième combat, je n’ai pas dit grand-chose. Je ne voulais pas faire la promotion de ce combat et vanter mon gars parce que je savais que si Ward était au moins à moitié aussi bon que dans le premier duel, c’était terminé. »

« Beterviev briserait Kovalev »

Depuis ce revers, Kovalev a tenté de jeter le blâme sur son entraîneur pour son échec, une attitude qui a évidemment irrité le principal intéressé.

« Il me blâme pour cette défaite, mais laissez-moi vous dire une chose, tu ne peux pas me blâmer pour ta défaite quand tu as abandonné. Il a abandonné! À partir du moment où Andre a commencé à le frapper au corps, il était fait. [...] Il tente donc de me blâmer pour cette défaite, mais si tu ne t’entraînes pas convenablement pour un combat, tu ne peux pas me blâmer... Tu ne peux pas me blâmer pour les choses que tu ne fais pas pendant le camp d’entraînement qui feraient de toi un meilleur combattant et qui te permettraient de remporter un combat », a insisté Jackson, qui a également confirmé avoir été approché par le clan Ward pour changer de camp avant le combat revanche de juin dernier.

« J’ai reçu un appel, mais j’ai gardé ça pour moi, un appel pour changer de camp. Sergey et moi avons vécu plusieurs choses pendant des années et c’est un vrai trou du..., c'est est vraiment une mauvaise personne. »

Alors que de combat en combat Kovalev tentait de réduire sa bourse selon ses dires, Jackson a été tenté par l’offre. Sachant très bien qu’il allait être accusé de traîtrise, Jackson a donc signifié au clan de Ward que sa défection allait devoir valoir la peine. Le tout ne s’est finalement pas concrétisé.

« Ce n’est pas de la faute de Ward, laissez-moi vous dire cela. Je ne blâme personne. Ça n’a pas marché, alors je suis demeuré de son (Kovalev) côté, mais il n’est pas entraîné. Si vous le connaissiez dans la vraie vie, vous voudriez quitter son camp vous aussi », a assuré Jackson, qui ne s’est pas gêné pour en rajouter sur l’égoïsme du Russe.

« Tout le monde a de la difficulté avec lui. Il pense qu’il a tout fait par lui-même, il ne me donne aucun crédit, Main Events (le promoteur de Kovalev) non plus. »

Jackson ne voit donc pas comment Kovalev parviendra à renouer avec le succès.

« Pour commencer, il avait de la difficulté à faire le poids chez les mi-lourds. Il ne peut plus faire grand-chose chez les mi-lourds maintenant. J’ai toujours cru qu’Artur Beterbiev aurait battu Sergey. La raison pour laquelle je dis ça c’est qu’il est un cogneur extraordinaire et il l’aurait attaqué au corps. Il briserait Sergey. Andre Ward a simplement été plus intelligent en l’affrontant en premier », estime Jackson.

SOURCE ET AUTEUR : RDS.CA

À propos

Blog d'informations sur le noble art en France et dans le reste du monde .